Pourquoi suis-je toujours débordée ?

débordée ?

23 Nov Pourquoi suis-je toujours débordée ?

Pendant longtemps je ne me suis pas posée cette question. Etre débordée était un état de fait, une assertion que j’aurai pu énoncer comme dire « il fait froid dehors ».  Bien que rêvant d’une vie plus équilibrée, je ne voyais pas vraiment comment faire pour y arriver. En devenant entrepreneure, je pensais qu’il serait plus facile pour moi de gérer mon temps vu que désormais mon indépendance allait me le permettre. Mais je me suis vite rendue à l’évidence : j’étais encore plus débordée qu’avant ! Bien sûr, je pouvais m’inventer mille excuses : développer une activité prend beaucoup de temps et il y a mille choses à faire, je suis maman de deux enfants qui bien qu’atteignant l’âge de l’adolescence requièrent toujours de la présence (et de l’intendance !), je n’aime pas établir des plannings stricts que je ne tiens de toute façon jamais… Mais ces excuses ne m’aidaient pas beaucoup à avancer !

Donc il était clair que si je voulais avoir le sentiment d’une vie équilibrée, il allait falloir que je pose des actions concrètes pour y arriver. Ce sujet est vraiment d’importance pour moi :  je suis d’ailleurs tellement convaincue que s’occuper de son bien-être et de son équilibre est essentiel pour un entrepreneur que j’en ai fait mon métier ! Donc pas question de lâcher l’affaire.

Curieusement, ce qui m’a fait le plus évoluer a été de me poser cette question : « Mais pourquoi suis-je toujours débordée ? » Et de me la poser plusieurs fois pour aller au-delà des excuses énoncées précédemment ! J’en suis arrivée à ces quatre réponses :

1) Etre débordée me donne une certaine importance

Et oui, notre société valorise beaucoup plus l’activité, voire la sur-activité que l’oisiveté.

A la question « qu’avez-vous fait aujourd’hui ? », il vaut mieux répondre par « je n’ai pas arrêté » que par « je n’ai rien fait aujourd’hui ».

Dommage, car l’oisiveté a également bien des avantages, j’y reviendrai dans un prochain article…

En somme, j’entretiens moi-même cet état car cela me renvoie quelque chose de positif (même si le miroir est trompeur).

 

2) Je n’ai pas défini ce qui était vraiment important POUR MOI (et pour mon business)

C’est la question essentielle. Celle que je pose toujours à mes clientes. Mais ne nous y trompons pas, la réponse, la vraie réponse authentique, est parfois longue à apparaître.

Cette question est particulièrement aidante pour filtrer et prioriser vos activités.

 

3) Mon agenda se remplit tout seul !

C’est ce que je me suis surprise à dire un jour, sans doute pour me prouver que je ne cherchais pas à remplir coûte que coûte mon emploi du temps mais que la vie s’en chargeait pour moi. Une façon de me déresponsabiliser en quelque sorte !

Ceci m’a renvoyé à deux questions :

  • Qui contrôle mon agenda ?
  • Qui fixe les limites ?

J’ai bien tenté de chercher autour de moi mais la seule personne que j’ai pu trouver était moi !

J’ai donc appris à définir moi-même l’emploi du temps idéal pour moi et à m’y tenir. Et pour ceci, il a fallu que je fasse un gros travail pour apprendre à définir et surtout à fixer des limites : apprendre à dire non, déléguer quand c’est possible, faire ou accepter de ne pas faire.

 

4) Ma to-do-list est trop longue

Savoir où l’on va et ce que l’on a à faire pour y arriver, c’est bien. Mais la liste de tâches est parfois impressionnante, en tout cas, elle l’est souvent pour moi. Quand on est entrepreneur, chef d’une petite entreprise, on n’a souvent pas une armée de personnes à qui déléguer et pas toujours les moyens de se payer les services de prestataires externes. Il est alors bon de se reconnecter à la réalité : ai-je les moyens, les ressources nécessaires pour accomplir toutes les tâches de ma to-do-list ? Si non, puis-je trouver de nouveaux moyens, de nouvelles ressources pour accomplir toutes ces tâches ? Si la réponse est de nouveau non ou pas suffisamment, alors pas de doute, il faut réduire cette fameuse to-do-list.  Il s’agit de se donner de l’espace et le temps nécessaire pour accomplir ce qui est vraiment important pour soi et son business.

 

 

Restons en contact ! Inscrivez-vous à la newsletter !

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
Aucun commentaire

Publier un commentaire